Plénières et tables rondes du Forum Economique

Plénières et tables rondes du Forum Economique

La 1ère plénière à laquelle a pris par le 2ème Vice-président du CNPM, Moussa Alassane DIALLO.

Forum Economique en marge du Sommet Afrique-France

Forum Economique en marge du Sommet Afrique-France

Tenu du 4ème Forum économique le 13 janvier 2017 organisé par le MEDEF et le CNPM

Le label "Mali Musow" présenté aux Entreprises

Le label "Mali Musow" présenté aux Entreprises

ONU Femmes et le CNPM ont présenté aux chefs d’entreprise le Label de Certification Genre «Mali Musow». Jeudi 06 octobre

Le FMI au CNPM

Le FMI au CNPM

Une délégation du FMI rencontre le CNPM à la fin de sa mission au Mali

Journée des Patronats Africains

Journée des Patronats Africains

Le CNPM a participé à la Journée des Patronats africains, organisée par le MEDEF en partenariat avec l’OIE et Business…

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2010 JoomlaWorks, a business unit of Nuevvo Webware Ltd.
  • -

  • NOUVEAUX TEXTES RELATIFS AUX MARCHES PUBLICS DISPONIBLES
    Décret N°2015-0604/P-RM du 25 sept 2015 portant code des marchés publics et des délégations de service public Arrêté N°2015-3721/MEF-SG du 22 oct 2015 fixant les modalités d'application du Décret No2015-0604-PRM portant code des marchés publics et des délégations de service public Décret N°2016-0155/P-RM du 15 mars 2016 fixant l'organisation et les modalités de fonctionnement des cellules de passation des marchés public

     icon Code des marchés publics - 2015 (2.2 MB)

    icon Arrêté fixant les modalités d'application du Code des marchés (1.12 MB)  icon Décret de fonctionnement des cellules de passation des marchés publics (296.61 kB) 
  • -
  • DES SCANNERS DE DERNIÈRE GÉNÉRATION POUR LA FLUIDITÉDES OPÉRATIONS COMMERCIALES

    La sécurisation des recettes douanières et des frontières se poursuit au Mali. C’est dans ce cadre que le Mali vient de se doter à travers le Programme de Vérification des Importations (PVI) des appareils de dernière génération. Ils sont au total quatre scanners de haute énergie destinés à l’inspection des véhicules aux frontières du Mali. Mercredi 26 juillet 2017, une délégation du Comité Technique de suivi et de contrôle du PVI, conduite par son Président M. Modibo MAIGA, Conseiller Technique au Ministère de l’Économie et des Finances, a effectué une visite sur le site de la Foire d’exposition internationale de Bamako (FEBAK) pour découvrir et apprécier le fonctionnement des appareils.

    « La visibilité au niveau du scanner est très correcte. C’est des machines qui viennent d’être mises sur le marché, cette année 2017  que le constructeur Smiths a bien voulu nous livrer.  Nous faisons partie des premiers sur leur calendrier de livraison. C’est un outil qui permettra de booster l’économie malienne, la concurrence et de lutter contre l’insécurité dans le pays: armements, drogue, produits illicites. C’est la partition du CNPM pour asseoir une vraie économie dans le pays», a indiqué M. COULIBALY, Président du CNPM.

    Ces appareils vont faciliter les opérations aux frontières et de gagner en temps, selon le Président de la Fédération des Transitaires et Commissionnaires agréés en douane du Mali (FETRAM) qui est également membre du Bureau du Patronat. « Ce que nous voyons dans l’arrivée de ces machines, c’est la fluidité. Nous sommes un pays continental et la fluidité pour nous est un aspect très capital. Ça va faciliter les rotations des camions et les opérations    douanières. Un camion qui devait passer deux jours à la douane ne fera peut-être que 45 min ou une heure de temps », a déclaré, pour sa part, M. Souleymane Baba TRAORE.

    Le représentant des Industriels a, quant à lui, insisté sur le volet sécuritaire. Ce dernier est très important à cause de la situation que traverse le Mali, selon M. Cheick Hamala SIMPARA. « Le matériel est performant et fiable. C’est venu au bon moment parce que l’aspect sécuritaire est pris en compte. Les marchandises arrivent au Malien container mais le transit interdit à ce qu’ils soient ouverts durant le parcours de sa destination. Il y a des situations délicates qui peuvent subvenir mais l’utilisation de ces machines va nous mettre à l’abri des inquiétudes ».

    Selon le constructeur, les différents types d’objets sont facilement identifiables, ce qui aide les agents des douanes dans leur travail.  « Le système est équipé avec des options permettant de détecter les matières radioactives, de lire les plaques d’immatriculation des camions ainsi que tout ce qu’il y a à l’intérieur des chargements », explique le chef projet de Smiths Detection.

    Faut-il le rappeler, le Programme de Vérification des Importations (PVI) est un programme de l’État dont la gestion a été confiée au Conseil National du Patronat du Mali (CNPM).

  • ATELIER SUR L’ADAPTATION DU SECTEUR PRIVÉ AUX CHANGEMENTSCLIMATIQUES

    Face aux défis du changement climatique, la Coopération Allemande (GIZ), en partenariat avec le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM),  a organisé le mardi 25 juillet 2017dans les locaux du CNPM, un atelier sur l’adaptation du secteur privé aux changements climatiques. Les participants ont, au cours de cet atelier, mené une profonde réflexion sur les défis et les opportunités du secteur privé aux changements climatiques.

    Placé sous la présidence de Mme la ministre de l’environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, l’atelier a démarré avec les mots de bienvenue du Président du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) qui a tenu à remercier la Coopération Allemande d’avoir associé le secteur privé à cette importante problématique qui est celle de l’adaptation aux changements climatiques : « cet atelier marque la volonté des partenaires techniques et financiers et singulièrement celle de la Coopération Allemande, à travers le Projet d’Appui à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale  d’Adaptation aux Changements Climatiques, d’aider les entreprises à répondre efficacement à ce défi ». Il a marqué la disponibilité du Patronat malien à jouer pleinement sa partition aux côtés des autorités afin que ce défi de l’adaptation des entreprises aux changements climatiques, se transforme en opportunités pour chacune d’elles:  « comme j’aurai l’occasion de l’aborder plus tard dans ma communication, la mondialisation et la compétition farouche qu’elle nous impose, commandent à toute entreprise soucieuse de son développement, de   s’adapter et de tenir compte de son environnement ».

    M. Jan MELSE, Chef de la Coopération Allemande, après avoir remercié le CNPM pour son implication à l’organisation de l’atelier,  a indiqué que le changement climatique est réel, il est là et on peut bien continuer à le nier, à l’ignorer, à pointer le doigt aux coupables. À ses dires, c’est dans cet esprit d’action que le Mali et l’Allemagne travaillent ensemble pour faire face aux changements climatiques.

    Quant à M. Abdramane DEME, représentant Mme la ministre, il a fait savoir que le changement climatique peut aussi offrir des opportunités à des entreprises,  en leur permettant de créer de nouveaux marchés parce qu’il faut adapter son mode de production à l’environnement qui est censé se transformer dans les années à venir. À l’en croire, le secteur privé a un rôle clé à jouer face à ces défis.

    Plusieurs communications ont été délivrées au cours de l’atelier et la première a été présentée par le Président du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), M. Mamadou Sinsy COULIBALY,  et portait sur l’impact négatif des entreprises à l’origine des changements climatiques. Il a exhorté les  entreprises de s’ouvrir au monde« la globalisation des marchés nous l’impose.

    Cette ouverture doit signifier pour nous de repenser l’Entreprise dans sa totalité. Revoir le choix technologique pour nos équipements de production. Une prise de conscience rapide et efficace nous permettra de transformer ce nouveau contexte en opportunités pour les entreprises ».

  • RENCONTRE D’ÉCHANGES ENTRE LA DGI ET LE CNPM

    Le jeudi, 06 juillet 2017, la salle de réunion du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a servi de cadre à une rencontre d’échanges entre les acteurs du secteur privé et les représentants de  la Direction Générale des Impôts(DGI). L’objectif de la rencontre était de permettre aux acteurs du secteur privé de formuler des observations sur le projet de l’arborescence et de maquette du site web de la DGI.

    La rencontre a été présidée par M. Mamoudou HAIDARA, Directeur du Département Juridique et Fiscal du CNPM. La DGI était représentée par le personnel du département Communication, conduite par Mme Coulibaly Zaliatou DIARRA, Directrice dudit Département.

    M. HAIDARA a, au nom du Président du CNPM, souhaité la cordiale bienvenue à tous les participants de cette rencontre d’échanges et d’informations. Il a, ensuite, affirmé que cette rencontre témoigne sans doute le lien de confiance qui existe entre le secteur public et le secteur privé. Il a rappelé que la Direction Générale des Impôts(DGI) a souhaité l’organisation de cette rencontre avec le CNPM pour permettre aux acteurs du secteur privé de donner  leur point de vue sur la réforme relative à l’arborescence et au site web de la DGI, et recueillir leurs observations et avis, afin de rendre de meilleurs services aux contribuables.

    Mme Coulibaly Zaliatou DIARRA a, dans son discours, fait savoir que la DGI est consciente que les nouvelles technologies sont de plus en plus utilisées par le grand public. Compte tenu de ce fait, selon elle, la DGI a décidé de créer un nouveau site web au service de l’ensemble des usagers et contribuables afin de leur permettre d’avoir les informations utiles, claires et en temps réel. « Ce projet doit être inclusif pour permettre de recenser l’ensemble des besoins des usagers, afin de les organiser et de les présenter sur ce nouveau site », a déclaré Mme COULIBALY. Elle a ajouté que l’un des objectifs de la DGI est de présenter et d’expliquer la maquette et de voir comment les différents partenaires pourront consulter le projet de la création de ce nouveau site. Mme COULIBALY a jugé que l’implication de ces acteurs est nécessaire pour la mise en œuvre de ce projet, de recenser leurs besoins afin de permettre leur prise en charge dans la création de ce nouveau site.

    Après ces mots introductifs, la maquette a été présentée aux participants.

    Après la présentation de la maquette du site web, les acteurs du secteur privé ont mis l’accent sur la dématérialisation des services offerts par la Direction Générale des Impôts (DGI) et cela pour assurer une certaine transparence et la diligence dans les procédures mais également pour une amélioration des services aux usagers. Cette réforme de services en ligne est un bon début de mise en place d’un environnement favorable à la pratique des affaires.

  • LE CNPM PREND PART À LA 106ÈME SESSION DE LA CIT

    La 106e session de la Conférence Internationale du Travail s’est tenue à Genève (Suisse), du 5 au 16 juin 2017, sous la présidence de M. Luis Ernesto Carles, ministre du Travail du Panama, en présence de plus de 5000 délégués venus des 187Etats Membres de l’OIT (Organisation Internationale du Travail).

    La délégation nationale tripartite (représentants respectifs du gouvernement, du patronat et des centrales syndicales) était conduite par Mme DIARRA Raky TALLA, Ministre du Travail et de la Fonction Publique, chargée des Relations avec les Institutions.Le CNPM y était représenté par :- M. Seydou Mamadou COULIBALY, 1er Vice-Président du CNPM,- M. Modibo TOLO, Secrétaire général,- et M. Mahamadou DIAKITE, Conseiller chargé des questions de travail.

    Sous le thème général « Construire l’avenir par le travail décent », l’ordre du jour de la conférence comportait les questions ci-après : Questions inscrites d’office (questions permanentes) - rapport du Président du Conseil d’administration, et rapport du Directeur général du BIT (Bureau International du Travail);- programme et budget et autres questions ; - informations et rapports sur l’application des conventions et recommandations. Questions inscrites à l’ordre du jour par le Conseil d’administration du BIT- les migrations de main d’œuvre (discussion générale);- l’emploi et le travail décent au service de la paix et de la résilience : révision de la recommandation n°71 sur l’emploi (transition de la guerre à la paix) ,1944 (action normative, 2ème discussion);- discussion récurrente sur l’objectif stratégique des principes et droits fondamentaux au travail dans le cadre du suivi de la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable, 2008 ;-abrogation des conventions n°4, 15, 28, 41, 60 et 67 de l’OIT.

    En vue des discussions sur ces sujets, la Conférence a mis en place différentes commissions techniques. Après deux semaines de débats, la Conférence internationale du Travail a pris fin par l'adoption historique de la recommandation (n°205) sur l'emploi et le travail décent au service de la paix et de la résilience, 2017.La Conférence a,  en outre,  adopté les conclusions issues des travaux de ses commissions techniques. Elle a, en particulier, approuvé le programme et le budget de l’OIT pour la période biennale 2018-2019, d’un montant de784 millions de dollars US. Le 15 juin, la Conférence a organisé un Sommet sur le monde du travail consacré aux femmes pour discuter des moyens d’assurer un meilleur avenir pour les femmes au travail, et des mesures à prendre pour que les femmes puissent surmonter les obstacles sur le marché du travail.

    Comme chaque année, elle a commémoré le 12 juin, la Journée mondiale contre le travail des enfants, sous le thème « L’impact des conflits et des catastrophes sur le travail des enfants ».Enfin, la Conférence a élu les membres gouvernementaux, employeurs et travailleurs du Conseil d’administration du Bureau International du Travail, pour la période 2017-2020.En marge de la 106èmeConférence internationale du Travail, il est à noter que l’IOE (International Organisation of Employers) a tenu son Conseil général, et BUSINESSAFRICA, son Assemblée générale annuelle.

  • RENTREE ECONOMIQUE

  • PREMIÈRE EDITION DE LA RENTRÉE ECONOMIQUE DU CNPM

    La première édition de la rentrée économique du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) s’est déroulée le mardi 23 mai au Palais de Koulouba. Placée sous la présidence du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita, cette rencontre a été l’occasion pour le CNPM de présenter une étude sur les dysfonctionnements des structures dédiées à la création d’emplois, à la formation professionnelle et au marché public. 

    Cette rencontre se veut un espace d’échanges visant à mettre les questions économiques au centre des préoccupations nationales. Elle offre également l’occasion aux décideurs de mener des réflexions permettant d’aboutir à des réformes indispensables pour la relance économique

    « Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, le principe qui régit le gouvernement despotique est la crainte. Tandis que la vertu est celui de la République et l’honneur celui de la monarchie. Le principe qui régit l’entreprise est l’innovation, la passion et la créativité. Monsieur le président de la République, nous vous demandons quel souvenir vous voulez que vos contemporains gardent de vous, les gens de l’entreprise seront prêts à vous accompagner pour réaliser ce souvenir. Monsieur le président de la République, quel héritage vous voulez léguer ? Les gens de l’entreprise sont prêts à vous accompagner pour la réalisation de cet héritage. Protégeons ensemble nos entreprises. Faisons du Mali un pays où il fait bon vivre », ce cri de coeur a été lancé par le président du Conseil national du patronat malien à l’occasion de la première édition de la Rentrée économique, tenue hier à Koulouba sous la présidence du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita. 


    C’était en présence du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, des présidents des Institutions de la République, des membres du gouvernement, des ambassadeurs accrédités dans notre pays et de nombreux opérateurs économiques. « L’emploi et la formation professionnelle : quelles mesures pour quels résultats ? » et « La commande publique : les mesures urgentes pour un impact immédiat » sont les deux thèmes retenus pour cette rentrée économique initiée par le Conseil national du patronat malien. Son président, Mamadou Sinsi Coulibaly, expliquera que cette rencontre, désormais inscrite dans l’agenda des décideurs politiques, se veut un espace d’échanges visant à mettre les questions économiques au centre des préoccupations nationales. Elle offre également l’occasion aux décideurs politiques et économiques ainsi qu’aux partenaires au développement de mener des réflexions permettant d’aboutir à des réformes majeures, indispensables pour la relance économique. 

  • 1ère EDITION DE LA JOURNEE DE L'ENTREPRISE

    Exploiter au maximum le potentiel agricole du Mali pour en faire un levier de la croissance et du développement économique est l’ambition que se fixe le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) en initiant la journée de l’Entreprise les 26 et 27 janvier 2017. Cette première édition est placée sous le thème : « Le développement de l’agro-industrie comme moteur de la croissance économique au Mali ». Une centaine d’entreprises et plusieurs créateurs d’entrepreneurs prennent part à cette journée.

    La cérémonie de lancement des activités de cette journée s’est déroulée au CNPM sous la présidence du Ministre du développement industriel, Mohamed Ali Ibrahim en présence du président du CNPM, Mamadou Sinsy Coulibaly. Elle a enregistré la présence de l’Ambassadeur de Danemark et présidents de groupements professionnels et des chambres consulaires du Mali. Organisée par le Cnpm avec l’appui de l’Ambassade royale de Danemark à travers son programme Pacepep, cette journée vise à exploiter au maximum le potentiel agricole en vue d’impulser une nouvelle dynamique au renforcement de l’entreprise du Mali. Cet espace d’échange et de partage qui a réuni une centaine d’entreprises et plusieurs acteurs du secteur permettra de renforcer la dynamique de l’agro-entreprenariat.

    Au cours de deux jours de travaux, les participants vont échanger sur le futur du secteur privé qui se trouve au cœur de la croissance et du développement industriel et économique. Quatre(4) panels sur le développement industriel seront animés par les experts pour provoquer la réflexion approfondie sur ce secteur.

    Dans son allocution, le président du CNPM, Mamadou Sinsy Coulibaly a estimé que le secteur privé malien est le seul créateur de richesses. « Nous sommes convaincu que le secteur privé est le seul créateur des richesses. Richesses dont une redistribution équitable est le gage de paix et de stabilité pour le pays entier », a déclaré Mamadou Sinsy Coulibaly, pour qui les freins et les obstacles restent encore nombreux. Il s’agit entre autres de l’inaccessibilité de la matière première, du coût élevé des intrants et des facteurs de production etc. Ce qui fait que le secteur agro-industrie au Mali peine à connaitre son essor.

    En dépit de ce tableau sombre, Mamadou Sinsy Coulibaly croit en des meilleures perspectives de ce domaine. « Le secteur privé doit croire suffisamment en ce secteur et y investir en conséquence afin de pouvoir susciter la création d’agropoles, mais aussi des groupes agro-industriels. Il y va certes de son intérêt mais aussi et surtout de sa responsabilité », s’est-t-il convaincu.

    Pour sa part, l’Ambassadeur du royaume de Danemark au Mali, Mme Winnie Estru Peterson, est convaincu que l’agro-business est la principale source de croissance et de diversification pour l’économie malienne au regard de ses potentialités, de son poids économique et du nombre d’emplois qu’il génère. Elle plaidé en faveur de l’entreprenariat jeunes. « Il est important de donner les opportunités aux jeunes pour devenir un moteur de changement. Nous devons tous ensembles axer nos efforts sur les jeunes entrepreneurs, hommes et femmes, en tant qu’ils puissent bénéficier du mentorat des entrepreneurs », a-t-elle soutenue.

    Quant au Ministre du développement Industriel, Mohamed Ali Ibrahim, représentant de son homologue de la promotion de l’investissement et du secteur privé, il a indiqué que le gouvernement encouragera toutes les bonnes initiatives s’inscrivant dans le partage d’expériences. Il s’agit donc, pour lui, de mobiliser le secteur privé pour soutenir la relance économique du Mali. « Nous avons besoin d’un secteur privé qui contribue à la réduction du chômage et à l’amélioration des conditions de vie des populations, un secteur privé qui fixe le cap de l’éclosion du Mali dans l’économie mondiale », a-t-il déclaré.

  • Lettre Patronat
  • Marchés publics

La Lettre du Patronat est un bulletin électronique destiné à informer sur les activités du CNPM.

Pour  recevoir les nouveaux numéros, veuillez envoyer un mail à l’adresse lalettredupatronat@cnpmali.org

lettre51

icon La Lettre du Patronat N°51

Le Bulletin des Marchés Publics est une publication de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics et des Délégations de Service Public.

Autres numéros disponible à la page Téléchargement

bqimp 056

Bulletin des Marchés Publics N°62 (07 août 2017)

  • Vidéo de la Rentrée économique 2017
 
  • Contrat de travail
  • Licenciement

LE CONTRAT DE TRAVAIL

Guide à l'usage des Chefs d'Entreprise - Edition 2016

lecontratdetravail

icon Le Contrat de Travail (Guide)

Disponible en téléchargement ici

LE LICENCIEMENT

Guide à l'usage des Chefs d'Entreprise - Edition 2016

lelicenciement

icon Le Licenciement (Guide)

Disponible en téléchargement ici

  • Contacts

Immeuble du Patronat,

Hamdallaye ACI 2000 derrière le Gouvernorat du District

Tél :  +223 20 21 63 11   ou   +223 44 90 17 10

Fax : +223 20 21 90 77

Email : cnpm@cnpmali.org

Nos espaces à louer

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/464044salle_conference__1_.jpg

Salle de conférence

150 places assises - Climatisée - Equipements audio ultra-moderne - Traduction simultanée en 2 langues - Equipements de projection et micros baladeurs - Micro cravate pour le présentateur ou conférencier - Tribune - Salon d'honneur inclus- Prix de location = 250.000 Fcfa/Jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/353729salle_conference__2_.JPG

Salle de conférence

150 places assises - Climatisée - Equipements audio ultra-moderne - Traduction simultanée en 2 langues - Equipements de projection et micros baladeurs - Micro cravate pour le présentateur ou conférencier - Tribune - Salon d'honneur inclus- Prix de location = 250.000 Fcfa/Jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/867362salle_conference__6_.JPG

Salle de conférence

150 places assises - Climatisée - Equipements audio ultra-moderne - Traduction simultanée en 2 langues - Equipements de projection et micros baladeurs - Micro cravate pour le présentateur ou conférencier - Tribune - Salon d'honneur inclus- Prix de location = 250.000 Fcfa/Jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/247283salon_vip__3_.JPG

Salon VIP

Le Salon d'honneur ou Salon d'attente VIP est contigu à a Salle de conférence pour accueillir les personnalités invitées pendant les cérémonies. La location de la Salle de conférence donne accès au salon d'honneur...

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/711247salle_conseil__3_.JPG

Salle de Conseil ou Salle de réunion VIP

50 places assises autour d'une table ronde - Climatisée - Sonorisation et micro individuel - Tribune avec micro intégré - Prix de location = 150.000 Fcfa/Jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/644077salle_conseil__7_.JPG

Salle de Conseil ou Salle de réunion VIP

50 places assises autour d'une table ronde - Climatisée - Sonorisation et micro individuel - Tribune avec micro intégré - Prix de location = 150.000 Fcfa/Jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/831716salle_informatique__1_.JPG

Salle de formation informatique

20 Ordinateurs dernière génération, connectés en réseau + Internet- Climatisée - Equipements de projection (vidéo projecteur + tableau de projection) - Tableau blanc - Prix de location = 100.000 Fcfa/Jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/604632salle_informatique__7_.JPG

Salle de formation informatique

20 Ordinateurs dernière génération, connectés en réseau + Internet- Climatisée - Equipements de projection (vidéo projecteur + tableau de projection) - Tableau blanc - Prix de location = 100.000 Fcfa/Jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/508709salle_informatique__3_.JPG

Salle de formation informatique

20 Ordinateurs dernière génération, connectés en réseau + Internet- Climatisée - Equipements de projection (vidéo projecteur + tableau de projection) - Tableau blanc - Prix de location = 100.000 Fcfa/Jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/960927salle_polyvalente__3_.JPG

Salle de formation polyvalente

40 places assises - Climatisée - Equipements audio ultra-moderne - Equipements de projection et micros baladeurs - Micro cravate pour le présentateur ou conférencier - Tribune -  Prix de location = 100.000 Fcfa/jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/927604salle_polyvalente__5_.JPG

Salle de formation polyvalente

40 places assises - Climatisée - Equipements audio ultra-moderne - Equipements de projection et micros baladeurs - Micro cravate pour le présentateur ou conférencier - Tribune -  Prix de location = 100.000 Fcfa/jour

http://www.cnpmali.org/components/com_gk3_photoslide/thumbs_big/832892salle_polyvalente__1_.JPG

Salle de formation polyvalente

40 places assises - Climatisée - Equipements audio ultra-moderne - Equipements de projection et micros baladeurs - Micro cravate pour le présentateur ou conférencier - Tribune -  Prix de location = 100.000 Fcfa/jour